A LA UNE ( nouvelles du site )



Histoire d'une image

" Une deuxième approche " ( Histoire d'une image - Chamois de la forêt) 

La veille lors d'un repérage du terrain, j'étais "tombé" face à face avec ce chamois en pleine forêt. Lui et moi étions trop discret , trop camouflé ( surtout lui ! ) . C'est à quelque mètres à peine de lui que nos regards se sont croisés. Mais malheureusement sa surprise fut elle, sa peur fut elle , qu'il s'est lancée dans une cavalcade effrénée, suivi par un de ses congénères. Pas très fier de moi que de l'avoir effrayé.

J'explique à Lydie dés mon retour, mon déboire ! " Oui je m'en veux " .. "et je n'y retournerai pas , je l'ai effrayé "

Le lendemain matin, je décide néanmoins d'observer la prairie en lisière de cette forêt aux jumelles et tel n'est pas ma surprise. Il est la en train de paître tranquillement . 

Je me lance doucement dans une approche discrète ( à bonne distance ) afin de me positionner afin de réaliser quelques images , photos et vidéos ( Pour mon futur reportage ) . 15-20min d'observation , puis il rentre tranquillement dans SA forêt. 

Il rentre vers la où je l'ai vu hier matin ! 

Je m'interroge ! ... Non je risque de l'effrayer à nouveau ! Non ! trop de risques . 

Je fais demi tour ... Et puis .. et puis .. j'imagine le voir entre les arbres , les branches . Retrouver son regard pour m'excuser.

Je reviens sur mes pas ! .. Je m'interroge " Tu as 300m au moins à parcourir , entre le bruit des branches mortes, ton odeur, tes formes, tes mouvements " . " C'est ton défi !! " " relève le " . " Si je rate , si , si , si je rate ! non l'échec n'est pas une option, mais si je rate je ne reviendrai plus ! " 

C'est centimètre par centimètre que je progresse donc , ne sachant pas si je vais le rencontrer, ni où le chercher , la forêt est vaste. Dans ce biotope son camouflage et sa technique ( Ne pas bouger ) le rend invisible. 

Je progresse , faisant attention a mes pas , je m'accroupis , je surveille les formes , les bruits .... rien .. Je continue ma progression ... et puis ! " Il est la !! " très proche de moi

. Il m'a vu , je le distingue à peine , mais telle une statut de marbre , je ne bouge plus , je ne respire plus , je ne cligne même pas les yeux. J'attend ! 

Va t il m'autoriser ? va t il m'excuser pour hier ? 

Je repère une fenêtre de viser entre les branches ... je pose le trépied et commence à filmer pour immortaliser cet instant , puis quelques photos , nos regards se croisent . Il me sourit , et puis après 15min , tranquillement rentre plus profondément dans la forêt .

Il m'a excusé d'un regard (Vidéo à voir dans le prochain court métrage ) " Défi relevé " " Excuses acceptées " , je suis comblé. Mais je me pose toujours la question de " Et si je l'avais effrayé " ( Je crois que je m'en voudrai encore ! ) 

Je n’oublierai jamais cet instant et les jours suivants je ne suis plus retourné à cette endroit ( Je laisse la nature effacer mes empreintes ). Une prochaine fois peut être , surement , ou pas , suivant mon instinct . Ou tout du moins pour le faire partager à Lydie ( je filmerai peut être la biche et le chamois ;-) ) 

www.gilgautier.com

Gil Gautier Photographie 📷🎥

 


" Sur une branche perché "

" Se fondre dans la nature " 

Ce chant ! caractéristique ... " Il est la , quelque part dans les arbres " , ne plus bouger , ne plus respirer . 

Il m'aura fallu plusieurs minutes pour localiser cet oiseau majestueux. S'exploser les yeux à le chercher aux jumelles. Enfin , je le vois ! il est la ! il surveille , il ne m'a pas vu.

De longues minutes d'approche.

Une seule idée en tête. Non pas la photo ni la vidéo, ce ne sera qu'un bonus que je me dois de mériter. 

Se fondre dans la nature , revenir à mon instinct primaire, redevenir un animal. Millimètre par millimètre me rapprocher sans le déranger, surtout ne pas le déranger. Avancer , stopper , ramper , ne plus respirer. Je n'avancerai pas plus , je peu l'observer correctement entre les branches . Il tourne la tête , vers moi , puis de l'autre coté ... ouff ce n'est que son compagnon qui l'appelle . Le voila qu'il chante , qu'il crie . Je suis invisible.

Tout es calme , de longues minutes sont passées , je peu m'autoriser quelques images en attendant son envol et ainsi repartir comme je suis arrivé ... invisible , comme n'aillant jamais existé . 

Je réalise alors et seulement que j'ai froid , que mes doigts sont engourdis , l'instinct à pris la place du physique, 900m d'altitude , neige attendue , oui il fait froid , j'ai oublié que j'avais essuyé une averse, mais qu'importe.

Je pense à sa couvée et aux petits de l'année qui devront braver les affres du temps, de l'homme et de la nature pour vivre et peut être me donner la chance de les observer une prochaine fois. 

Merci à toi l'oiseau de m'avoir autorisé à rentrer dans ton monde quelque instants . 

Gil Gautier ( Mai 2019 ) www.gilgautier.com

Ps: je dédie les images réalisées à ma compagne Lydie , qui partage les secrets de mes rêves éveillés. Et comme j'aime le dire , " les rêves sont fait pour être réalisés " 

-------

 

Réalisation ( images , montage, mixage ) : Gil Gautier Photographie 

Musique originale : Pierre Seguin ( www.kastalys.net )

 

Gil Gautier " Photographe par Nature"

http://www.gilgautier.com

 

Page Facebook : https://www.facebook.com/gilgautierphotographie


Court métrage " De branches en branches " (Sur la trace des lutins de la forêt)

" De branches en branches" (Sur la trace des lutins de la forêt)

C'est dans une forêt de Franche-comté (début Avril 2019), que par hasard Lydie et moi avons rencontré l'écureuil noir.

Rapide, malin et furtif, mais tellement mignon. Nos observations sont vites devenues addictives.

Cette forêt offre des ambiances oniriques à chaque heures de la journée et au gré de la météo, un bonheur pour les " rêveurs d'images "que nous sommes.

C'est ainsi que les premiers plans de feuilles et d'arbres sont apparus. S'en est suivi, la quête des images de l'écureuil noir et de son cousin l'écureuil roux. Une chose peu aisée avec ces petits animaux très vifs , très libres et très sauvages.

Je tiens à préciser qu'aucune mise en scène, ni nourrissage n'ont été utilisé pour la réalisation des images.

Nous avons beaucoup appris sur le comportement et la vie de ce petit animal. Apprentissage enrichissant, utile et nécessaire.

Quelques semaines plus tard (Et beaucoup d'heures sur le terrain) les plans et photos imaginés étaient réalisés, pouvant ainsi donner naissance à ce petit court-métrage de 16 minutes.

" De branches en branches " n'est pas un reportage animalier, mais bien un voyage au cœur de cette forêt et de la vie de la nature.

Voyage visuel et auditif, qui j'espère vous transportera dans cet univers qui me touche au plus profond de mon être.

La prochaine fois que vous vous promènerez en forêt, regardez les indices aux pieds des arbres, levez la tête et observez les branches bouger et peut être que vous apercevrez un lutin noir.

Dans tous les cas profitez de cet environnement, respectez le et protégez le.

 

@2019

Réalisation ( images , montage, mixage ) : Gil Gautier Photographie 

Musique originale : Pierre Seguin ( www.kastalys.net )

-------

Gil Gautier " Photographe par Nature" http://www.gilgautier.com


 

Blog photo : gilgphoto.wordpress.com

Page facebook : gilgautierphotographie

Chaine youtube : GilGautierPhoto

Instagram : gil_gautier

Tweeter : GilGPhoto